Le primaire

Premières clés d’apprentissages

Du CP au CM, l’enfant va peu à peu découvrir le monde et apprendre énormément.
Vous trouverez sur ce site un « résumé » des apprentissages en français et mathématiques ; vous trouverez aussi des rubriques spécifiques pour l’anglais et la pastorale.
Concernant l’histoire et la géographie, les sciences, les arts (dont la musique) ainsi que le sport, en plus de l’horaire hebdomadaire consacré à chaque discipline, environ un tiers du quota horaire dédié à chaque matière est réservé à des projets ponctuels de grande envergure : congrès scientifiques, rassemblements sportifs, expositions culturelles, chorale, actions citoyennes (en lien avec la commune)…

CYCLE 2

Depuis la GS et jusqu’au CE1, nous donnons à l’élève des clés d’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du comptage. Ces années vont être déterminantes pour la suite de son parcours.
L’apprentissage de son autonomie et de l’organisation, déjà amorcée depuis sa rentrée à l’école, est conforté et accentué au fur et à mesure des années, pour lui permettre de prendre de bonnes habitudes et d’avoir de plus en plus de plaisir à pouvoir réussir tout seul.

En GS : découverte de la phonologie (syllabes et sons), de la relation entre les lettres et les sons, de l’écriture cursive (« attachée »), des nombres jusqu’à 30 (combien de jours dans un mois ?) et du repérage et de l’organisation dans l’espace et le temps.

En CP : systématisation de la lecture et de la production d’écrits ; découverte des normes de l’écriture dans les interlignes de plus en plus petits ; découverte de l’apprentissage de l’orthographe d’usage. En mathématiques, découverte du fonctionnement de la numération et du calcul ; découverte de la géométrie et des mesures, premières résolutions de problèmes !
L’espace et le temps sont encore consolidés et approfondis.

En CE1 : la lecture devient plus fluide et l’on insiste davantage sur la compréhension de textes. Il y a également la découverte de l’orthographe grammaticale (accords), de la grammaire et de la conjugaison.
La production d’écrits de plus en plus longs permet de réinvestir les apprentissages ci-dessus.
En mathématiques, numération jusqu’à mille, systématisation des opérations posées, apprentissage des tables (addition et de multiplication), résolution de problèmes et approfondissement en géométrie et mesures.

CYCLE 3

C’est un stade moins mécanique, plus réflexif. On se rapproche peu à peu du collège qui sera encore une autre étape vers l’abstraction et le théorique.
L’élève doit, à la sortie du CM2, posséder de solides bases numériques et linguistiques, en plus d’un esprit d’analyse permettant de s’adapter à de nouvelles situations.

Quelques exemples de notions à découvrir en primaire :
– en CE2, multiplication à deux chiffres et technique de la division, imparfait, futur, structure d’une phrase…
– en CM1, découverte des nombres décimaux, fractions, expansions du nom, impératif, passé simple, subordonnées…
– en CM2, approfondissement des notions vues en CM1 ; proportionnalité, pourcentages, échelles, conditionnel, plus-que-parfait, voix active et passive…

                               P1090349      P1090352      P1090354      P1090348